Hamid Chabat bientôt auditionné par la police judiciaire de Rabat

Hamid Chabat, le secrétaire général du parti de l’Istiqlal, a reçu mercredi une convocation à comparaître devant les enquêteurs de la police judiciaire de Rabat. Cette convocation intervient à la suite de la plainte déposée par le ministre de l’intérieur Mohamed Hassad, sur le bureau du ministre de la justice et des libertés, à cause de déclarations exprimées sur une chaîne française insinuant l’éventualité de sa liquidation physique.

Hamid Chabat, a enfoncé le clou en autorisant un responsable istiqlalien à publier un article sur le site officiel du parti, où il a dit expressément que l’Etat se prépare à réserver au secrétaire général un sort « à la manière de l’Oued Cherrat ». Une façon de dire que Ahmed Zaïdi de l’USFP et Abdallah Baha, qui ont péri dans cette zone, avaient été assassinés.

La plainte du ministre de l’intérieur porte des accusations très lourdes, puisqu’il s’agit de poursuivre Chabat d’atteinte à la sécurité intérieure de l’Etat. L’affaire est suffisamment grave, qu’elle a fait des vagues au niveau du parti de feu Allal El Fassi et plusieurs dirigeants, membres du comité exécutif de l’Istiqlal, n’osent même plus s’afficher en public avec lui ni assister à ses différents meetings, qu’il organise en prévision du prochain congrès qui se tiendra au mois de mars.

Ce n’est pas pour autant que Hamid Chabat courbe l’échine. Au contraire, il défie le plaignant et assure que le jour de son procès sera considéré comme « un jour historique et un procès du siècle ». Pour ce, il compte mobiliser une pléiade d’avocats istiqlaliens pour assurer sa défense.

T.J


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page