Hamad Kabbaj insulte Aïcha Ech-Chenna, les internautes se mobilisent

©DR

L’opinion publique a eu droit à un prélude de ce que sera l’action de Hamad Kabbaj s’il est élu au parlement. Le discours de la haine et de l’excommunication meublera certainement l’espace de l’hémicycle.

Hamad Kabbaj qui vient d’être désigné comme tête de liste du PJD dans la circonscription de Gueliz à Marrakech, s’est illustré dernièrement par des insultes proférées contre un symbole de l’action humanitaire au Maroc. Il s’agit de Aïcha Ech-Chenna qui n’a pas échappé à ses flèches incendiaires.

Selon lui, cette honorable dame, dont l’action est reconnue à l’échelle internationale, n’est ni plus ni moins que « la marraine des prostituées et de toutes les dépravées du pays ». Sinon, pourquoi, elle protège les mères célibataires et leurs enfants qui ne sont, pour lui, que des « bâtards qui ne méritent pas la vie, puisqu’ils sont venus au monde d’une manière qui ne correspond pas aux préceptes de le Chariaa islamique »! Son action est, toujours selon lui, « un encouragement aux pratiques prohibées et une incitation à la débauche »!!!

Invitée à une émission sur Radio 2M, Aïcha Ech-Chenna n’a pas estimé opportun de répondre à ses insultes. Elle s’est dit confiante et heureuse de pouvoir sauver des milliers d’enfants et leurs mères de la marginalisation et de l’exclusion. Il est vrai qu’une partie de la société marocaine n’est pas réceptive à ce phénomène, ajoute-t-elle. « Et si je suis une icône de la débauche, pourquoi le PJD n’a rien fait pour lutter contre ce phénomène? » se demande Aïcha Ech-Chenna.

Sur Facebook, les messages de soutien envers Ech-Chenna ont été très nombreux jeudi dernier. Hamad Kabbaj n’a décidément pas de limites…

M.D

Lire aussi: Hamad Kabbaj nie avoir insulté Aïcha Chenna (vidéo)

Articles similaires

Suggestions d’articles

La vérité sur la convocation du maire d’Agadir en justice

Plusieurs rumeurs ont circulé récemment selon lesquelles Tariq Kabbaj aurait été convoqué en justice suite à la plainte déposée par l’association marocaine de protection des fonds publics.