Hajj 2022: les dernières précisions des Habous

Le ministre des Habous et des Affaires islamiques, Ahmed Toufiq, a assuré, jeudi à Rabat, que son département prendra toutes les dispositions nécessaires à l’organisation du pèlerinage au titre de l’année 1443 de l’hégire, et ce en dépit du manque du temps de préparation imparti à cette saison.

Dans une déclaration à la presse à l’issue de la réunion de la Commission Royale chargée du pèlerinage, Toufiq a affirmé que le ministère se concentrera au cours de cette courte période sur la finalisation des préparatifs liés au transport, à la logistique, au logement et aux services.

Une fois les informations relatives au logement, au transport et aux services seront disponibles, le ministère convoquera dans les plus brefs délais une réunion de la Commission royale afin de fixer les frais et la durée du pèlerinage avant d’en informer l’opinion publique, a ajouté le ministre.

La Commission Royale chargée du pèlerinage a tenu une réunion au cours de laquelle elle a été informée des mesures prises par les autorités saoudiennes en charge du hajj au titre de l’année 1443 de l’hégire, parmi lesquelles figure l’obligation pour la personne autorisée à accomplir le pèlerinage d’être âgée de moins de 65 ans, à condition qu’elle soit née en août ou les mois suivants de l’année 1957, d’avoir reçu les trois doses du vaccin anti-covid19 et de présenter un résultat négatif du test PCR pour un échantillon prélevé dans les 72 heures avant le départ pour le pèlerinage.

Un communiqué du ministère souligne, à ce propos, que le quota des pèlerins marocains est de 45% du quota normal, soit 15.392 pèlerins (10.186 encadrés par le ministère des Habous et des Affaires islamiques et 5.206 par les agences de voyage touristiques).

Il découle des données précitées, note la même source, que les pèlerins marocains dans la limite du pourcentage mentionné seront pris parmi ceux retenus au tirage au sort de 2019. Dans le cas où le quota n’est pas atteint, il sera recouru à la liste d’attente, tout en respectant la condition d’âge.

Les personnes exclues en raison de la condition d’âge ou du non achèvement du schéma vaccinal conserveront leur droit d’effectuer le pèlerinage l’année prochaine si la condition d’âge sera remplie et la vaccination parachevée, selon la même source.

S.L. (avec MAP)


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page