Quand les habitants de quartiers font la loi à Casa

Compte tenu de la propagation de l’insécurité qui règne au sein de la capitale économique marocaine, un groupe de citoyens du quartier de Moulay Rachid a décidé d’instaurer sa propre justice locale.

Un ras le bol collectif a été à l’origine de cette initiative, après plusieurs agressions à l’arme blanche, vols et autres délits commis par les délinquants.

Trois personnes ont été élues par les habitants des quartiers Moulay Rachid et Al Baraka. Leur travail consiste à protéger ces quartiers, à empêcher l’intrusion des étrangers suspects et à arrêter toute personne impliquée dans un vol dans les quartiers voisins.

Lire aussi: Plaintes contre des Caïds à Casa: le ministère ouvre une enquête

L’initiative ne s’est plus limitée à Hay Moulay Rachid mais s’est étendue dans les quartiers voisins casablancais. Les protecteurs locaux ont pu mettre la main sur quatre individus qui utilisaient le parc et l’ancienne piscine municipale comme des quartiers généraux pour décider de leurs actes illégaux. Ils ont été livrés au commissariat de police.

Malheureusement, cette initiative n’a pas présenté que des points positifs. En effet, d’après le quotidien arabophone Assabah, ces nouveaux législateurs ont coupé les doigts d’un vendeur d’alcool, à cause de son activité jugée illégale.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page