Guerre contre les dos d’ânes anarchiques à Casablanca

La mairie de Casablanca ne peut plus supporter les différentes plaintes des citoyens et les désagréments que causent les dos d’ânes anarchiques aux automobilistes de Casablanca.

Elle a décidé de mener une guerre contre ce phénomène qui s’est  largement propagé dans beaucoup de quartiers de la ville au point de devenir un élément omniprésent du paysage urbain. En effet, des citoyens ont érigé ces dos d’ânes un peu partout et là où il leur plaît. Ainsi, on les trouve à proximité des écoles, des jardins publics, des aires de jeu, des lieux de loisirs et même dans les abords de résidences privées.

Ces constructions anarchiques ont mené la vie dure aux taxis et autres transporteurs, c’est pourquoi les responsables du service de la voierie de la mairie ont lancé une étude pour recenser les dos d’ânes anarchiques en vue de les remplacer par d’autres répondant aux normes, tant de par leurs formes, que par les matériaux qu’ils renferment.

Mehdi Demni


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco



Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page