Guelmim: un faux « raqi » tombe entre les mains de la police

La Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) a mis fin aux activités criminelles d’un individu qui se prétendait « raqi » et exerçait un chantage ignoble sur des proies crédules.

Le mis en cause a été récemment interpellé à Guelmim et la DGSN a révélé qu’il perpétrait son chantage et escroquait de nombreuses femmes, aussi bien dans différentes villes marocaines que dans certains pays arabes.

Ce faux « raqi » parvenait ainsi à percevoir de grosses sommes d’argent de ses victimes. Dans le cas contraire, il les menaçait de publier leurs photos, dans des situations « embarrassantes », sur les réseaux sociaux.

L’escroc et maître-chanteur a été placé en garde à vue pour complément d’enquête sur les faits qui lui sont reprochés, sous la supervision du parquet général compétent.

A.C.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Nador: des candidats à l’immigration clandestine déposent une plainte pour escroquerie

Les mis en cause ont été placés en garde à vue à la disposition de l'enquête menée sous la supervision du parquet compétent pour identifier les ramifications et liens potentiels de ce réseaux criminel et déterminer l’ensemble des actes criminels qui leur sont reprochés.