Grosse opération de police ce lundi à Oujda

La brigade nationale de la police judiciaire a procédé, en coordination avec le service préfectoral de la police judiciaire d’Oujda et les services de la Direction générale de la surveillance du territoire, à l’arrestation de sept suspects, dont deux Marocains et cinq subsahariens, pour leurs liens présumés avec des réseaux criminels s’activant dans l’organisation de la migration illégale.

Des interventions conjointes et simultanées menées ce lundi matin ont permis d’interpeller les mis en cause dans la ville d’Oujda et ses environs, ainsi que 81 candidats subsahariens à la migration clandestine, dont 26 femmes et 7 enfants, indique la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) dans un communiqué.

Les perquisitions effectuées dans le cadre de ces opérations ont permis la saisie de 4 voitures utilisées dans le transport des candidats à la migration clandestine, des armes blanches, des téléphones portables et des passeports des victimes de ces réseaux criminels, selon la même source.

Les sept mis en cause ont été soumis à une enquête judiciaire sous la supervision du parquet compétent en vue de définir les ramifications de ces réseaux criminels au niveau national ou d’éventuel liens à l’étranger, ainsi que d’arrêter l’ensemble des individus impliqués dans ces activités, conclut le communiqué.

S.L. (avec MAP)

Articles similaires

Suggestions d’articles

Faux journalistes à Safi: la DGSN entre en jeu

Les services de la sureté nationale ont entamé, sous la supervision du parquet compétent, les procédures de recherche et d'investigation dans cette affaire...