Grève des éboueurs à Casablanca: un responsable tente de rassurer

Les employés de la voirie ont annoncé leur décision d’entamer une grève, deux jours avant l’Aïd Al-Adha. Et ce, en protestation contre le retard qu’ont pris leurs salaire de la part du Conseil de la capitale économique et l’absence de réponse à leurs revendications. Grève décidée par le syndicat des éboueurs, affilié à l’UMT, et prévue les 8 et 9 août courant.

Aussi, Mohamed Haddadi (RNI) a-t-il promis que ledit Conseil est prêt à régler ce problème dans les prochains jours. Mais à condition que les employés reviennent sur leur décision de débrayer.

Dans une déclaration à Le Site Info, le troisième vice-président du Conseil de Casablanca, chargé de la propreté, a affirmé qu’un dialogue sera ouvert avec les employés pour clore ce problème et éviter, ainsi, que la ville ne croule sous les ordures ménagers et les déchets inhérents aux sacrifices des bêtes de l’Aïd.

Dans le but de rassurer les Bidaouis qui craignent que la grève ne cause une catastrophe environnementale, avec toutes ses conséquences néfastes, Haddadi a cette profession de foi, aussi surprenante qu’utopique: “Même si nous sommes obligés de descendre nous-mêmes dans les rues afin de les balayer!”.

Plus faisable et réalisable est son affirmation que les deux sociétés gestionnaires des déchets ont l’intention de recruter 400 éboueurs supplémentaires qui auront pour charge le ramassage des déchets conséquents à l’Aïd et ce, dans les 24h.

Larbi Alaoui

Articles similaires

Suggestions d’articles

Casablanca: les habitants de Sbata sont en colère (VIDEO)

Ils s'insurgent à l'encontre du caïd de leur arrondissement, pointant sa mauvaise gestion des affaires des citoyens et sa décision impromptue de les faire emménager à la zone de Sidi Hajjaj.