Grève de la faim des détenus du Hirak: guerre des communiqués et de démentis

C’est la quatrième fois que la DGAPR (délégation des prisons) dément une éventuelle grève de la faim des détenus du Hirak.

« Ils ont déjeuné avec leurs familles mercredi et ne sont pas en grève de la faim », affirme la DGAPR dans un communiqué.

Me Fatiha Chtatou, avocate faisant partie du Comité de défense des activistes détenus, a également annoncé l’arrêt de cette grève de la faim, sans toutefois en donner les raisons.

Du côté des avocats Abdessadek El Bouchtaoui et Naima Kellaf, on affirme que les détenus observent une grève de la faim. Le frère d’un détenu nous confirme également par téléphone cet état de fait. La guerre des communiqués n’est pas terminée.

S.L.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page