GHB: la nouvelle drogue qui inquiète la DST marocaine

Des rapports de police ont mis en garde sur les dangers que représente un laboratoire clandestin, découvert en Belgique avec la collaboration des services de sécurité marocains dans ce pays. 

Il s’agit d’un laboratoire pour la production de nouvelles et très dangereuses drogues connues sous l’appellation de GHB (Gamma-Hydro Butyrique) ou drogue du viol.
Selon les sources du quotidien Al Massae, ce laboratoire, récemment découvert, a réussi à produire de grosses quantités de nouvelles drogues susceptibles d’atterrir sur le marché marocain, par l’intermédiaire de réseaux de trafiquants et de criminels organisés.
Le quotidien rappelle que les services de sécurité de Casablanca avaient reçu un mandat de recherche national à l’encontre d’une bande criminelle ciblant les boîtes de nuit de la Corniche à Aïn Diab.

Ces trafiquants cherchaient à faire écouler de nouvelles drogues, introduites pour la première fois au Maroc et en provenance de France.

D’après les premiers éléments de l’enquête de la brigade judiciaire, les membres de ce réseau vendaient ce qu’on appelle le «timbre», une sorte de psychotrope qui se désintègre rapidement une fois introduit dans la bouche.

Ramadan 2023 au Maroc : la date selon les calculs astronomiques






Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page