Un gendarme s’immole par le feu en plein boulevard à Rabat

C’est devant la principale caserne de la gendarmerie de Rabat appelée « Chokhmane » et qui se trouve sur l’avenue Hassan II, qu’un adjudant chef de la gendarmerie a choisi de s’immoler par le feu. Vêtu de son uniforme officiel, ce gendarme venait juste de sortir de son travail au sein de cette caserne, pour s’asperger d’une grande quantité d’essence avant de mettre le feu. L’information fait les choux gras de plusieurs quotidiens et nous a été confirmée.

Malgré l’intervention de nombreux passants et automobilistes qui se sont arrêtés pour le sauver, son corps a été dévoré par les flammes et il a fini par être entièrement carbonisé, devant des témoins de ce sinistre spectacle complètement médusés. Transporté à l’hôpital militaire, il devait succomber à ses blessures.

Alertés, ses collègues et supérieurs de la caserne n’ont pu que constater les dégâts. Et aussitôt la brigade nationale des recherches judiciaires relevant de la gendarmerie a entamé son enquête pour déterminer les causes de ce suicide.

D’après les maigres éléments, dont nous disposons, la victime n’avait pas de problèmes familiaux ou financiers majeurs. Il avait à son actif 20 ans de bons et loyaux services. Il était père de deux fillettes.

Les enquêteurs ont commencé par auditionner son épouse et son supérieur direct et comptent approfondir l’enquête pour soumettre un rapport complet à l’Etat major général de la gendarmerie royale.

T.J.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page