Gad El Maleh revient sur les accusations de plagiat

Gad El Maleh a évoqué, dans une interview accordée ce mardi 9 avril à Nikos Aliagas sur Europe 1, les accusations de plagiat dont il a fait objet en février dernier. Selon l’humoriste, les gens ne font pas la différence entre inspiration et plagiat. «S’inspirer de quelqu’un, c’est beaucoup plus profond que ça. Mon métier d’humoriste ne se résume pas à une liste de blagues. Je propose un regard, une vision du monde», a expliqué l’artiste franco-marocain.

Pour se défendre, Gad El Maleh a rappelé son sketch «La chèvre de Monsieur Seguin», le premier sketch qui a fait rire son public d’après lui. «Je ne sais plus qui l’a écrit. Mais c’est mon regard. Je propose un univers», a-t-il expliqué.

Lorsque Nikos Aliagas demande à Gad si le fait de l’accuser de plagiat était injuste après tant d’années de métier, ce dernier lui a lancé un «c’est tout à fait normal», à la grande surprise de l’animateur. «Tu veux voler haut, loin, vite… c’est normal. Ma mère me dit toujours tu veux faire le tour du monde, tu veux jouer en France, tu veux retourner au Maroc et tu veux qu’on te dise bravo et qu’on te laisse tranquille ?», a-t-il confié.

Rappelons que la chaîne Youtube CopyComic, qui répertorie les cas de plagiat chez les humoristes français, avait diffusé une vidéo “à charge” contre Gad Elmaleh. La chaîne compare, extraits à l’appui, des passages du comédien empruntés à des artistes américains, québécois et français, tels que George Carlin, Steven Wright, Dana Carvey, Patrick Huard, Martin Matte, Donal Jack’sman ou encore Titoff.

Dans une vidéo diffusée sur son compte Twitter, l’humoriste franco-marocain a répondu avec ironie aux accusations de “CopyComic” dans la peau de son célèbre personnage Chouchou.

N.M.

 

 


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page