Fusillade de Guelmim: ce que l’on sait des victimes

Abdellah Safi a indiqué que les 11 personnes blessées par balle lundi 11 mars dans la fusillade meurtrière de Guelmim sont dans un état stable.

Dans une déclaration à Le Site info, le directeur régional de la Santé à Guelmim Oued Noun a en effet assuré que l’état des victimes, dont la plupart reçoivent actuellement les soins nécessaires au CHU de la ville, n’est pas inquiétant. Il a également précisé que parmi ces 11 personnes, trois n’ont pas été blessées, soulignant toutefois que leur état psychique est déplorable.

Par ailleurs, Abdellah Safi a précisé que l’hôpital militaire de Guelmim a accueilli d’autres blessés.

Rappelons que la police a interpellé lundi soir un individu, né en 1975, qui a utilisé un fusil de chasse pour tirer des coups de feu contre plusieurs victimes près de son domicile situé dans le quartier “Tagna”.

Selon les premiers éléments de l’enquête, le suspect qui résidait auparavant à l’étranger (probablement aux Pays-Bas) et pourrait souffrir de troubles mentaux, a ouvert le feu de manière aléatoire et sans raison apparente en utilisant son fusil de chasse, qui est en sa propriété, causant le décès sur place d’une victime née en 1991, et blessant légèrement onze autres, dont deux fonctionnaires de police, indique la DGSN dans un communiqué, ajoutant que les victimes reçoivent les soins nécessaires à l’Hôpital militaire de la ville.

Les éléments de la police ont fait usage de leurs armes de fonction et tiré sur le suspect, lequel a été blessé au niveau des jambes, ce qui a permis de le neutraliser et de saisir l’arme à feu utilisée.

Le mis en cause a été placé sous surveillance médicale à l’hôpital, dans l’attente qu’il soit soumis à une enquête judiciaire menée sous la supervision du Parquet compétent afin d’élucider les circonstances de cet acte, conclut le communiqué.

S.L.

 

 

Suggestions d’articles

La FRMF et Hervé Renard se sont mis d’accord (VIDEO)

Tous les mordus du ballon au Maroc croyaient en Hervé Renard et rêvaient de voir Les Lions soulever le trophée de la CAN.