Fuite des exams de maths: Benmokhtar explique tout

©DR

La seule fuite enregistrée lors des examens du Baccalauréat de l’année dernière provenait d’un “centre d’impression à Casablanca”, a indiqué, jeudi à Rabat, le ministre de l’Education nationale et de la formation professionnelle, Rachid Benmokhtar. 

Les investigations menées par l’inspection générale du ministère ont permis de connaitre l’heure et la façon dont la fuite a été opérée, a-t-il ajouté. Les services de son département ont saisi les responsables de la région et transmis cette affaire à la police judiciaire, car ils n’ont “ni la qualité ni les moyens pour engager les procédures visant à identifier le responsable”.

Le ministre a relevé que certaines personnes ou réseaux s’adonnent à certaines pratiques frauduleuses lors des épreuves du Baccalauréat et font fuiter les réponses via les réseaux sociaux (Facebook, WhatsApp, etc) pour gagner de l’argent. “Les services du ministère suivent tous les cas de fuites et saisissent le ministère de la Justice pour que des investigations soient menées”.

Benmokhtar a enfin indiqué avoir sollicité l’année dernière l’aide de facebook pour pouvoir mettre un terme aux fuites effectuées via ce portail, notant que les responsables de ce réseau social ont répondu qu’ils sont contre ces pratiques et qu’ils ne sont pas en mesure d’identifier tous les fraudeurs.

(avec MAP)

Articles similaires

Suggestions d’articles

Le Maroc a franchi le seuil des 10.000 tests de dépistage par jour

Voici les principaux points de la déclaration dimanche du directeur de l'épidémiologie et de lutte contre les maladies au ministère de la Santé, Mohamed El Youbi sur la situation épidémiologique du coronavirus au Maroc.