Fuite des épreuves de la 1ère année du bac: arrestation de 7 personnes

La DGSN a procédé, lundi, à l’arrestation de 7 personnes à Rabat, Salé, Fès, Sidi Slimane, Taroudant et Biougra, soupçonnées d’être impliquées dans la création et l’administration de pages sur les réseaux sociaux dans l’objectif de faire fuiter des épreuves du baccalauréat.

Ces arrestations s’inscrivent dans le cadre des opérations proactives menées par la police judiciaire en coordination avec le service central de lutte contre la cybercriminalité et le Laboratoire d’analyse des traces numériques visant à réprimer toute tentative de faire fuiter les épreuves du baccalauréat et la fraude via les nouvelles technologies de l’information, indique mardi un communiqué de la DGSN.

Les perquisitions effectuées par les services de la sûreté nationale ont permis la saisie de matériels informatiques et de supports électroniques destinés à faciliter les opérations de fraude, ajoute la même source, notant que le matériel saisi a été remis au Laboratoire d’analyse des traces numériques.

Les mis en cause font l’objet d’une enquête judiciaire menée sous la supervision des parquets compétents, indique le communiqué soulignant que les opérations proactives vont se poursuivre afin de lutter contre toute tentative de fuite des épreuves.

Les services de la DGSN avaient déféré devant les autorités judiciaires compétentes, durant la semaine dernière, 90 personnes, soupçonnées d’être impliquées dans une tentative de fuite des épreuves de la 1ère année du baccalauréat via des pages spécialisées sur Internet ou des groupes de chat sur des applications du téléphone mobile, rappelle la même source.

(avec MAP)


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page