Fraude lors du concours d’accès à la police nationale

Lors du concours d’accès aux différents cycles de la police, le dimanche 10 juillet, 138 candidats ont été éliminés suite à différents cas de fraude.

La direction générale de la sûreté nationale a organisé ce dimanche des concours professionnels d’accès aux différents cycles de la police avec la participation de 164.339 candidats, dont 26.845 de sexe féminin, répartis sur 205 centres d’examen dans plusieurs villes du royaume.

Le communiqué de la direction générale de la sûreté nationale indique que des cas de fraude ont été enregistrés et se répartissent comme suit : 91 cas de fraude aux examens de gardiens de la paix, 36 au concours des inspecteurs de police, 6 au concours des officiers de police et 5 autres au concours de commissaires de police.

70 des 138 fraudeurs ont été placés en garde à vue pendant que le reste a été auditionné en attendant d’être présenté à la justice. L’ensemble des candidats seront sujets à une enquête judiciaire.
Parmi les cas de fraude enregistrés, figurent 10 policiers arrêtés en flagrant délit de tricherie lors des examens. La même source précise qu’une enquête judiciaire a été ouverte après la dénonciation d’un officier de police de Béni Mellal. Il aurait fourni des réponses à l’une des postulantes selon des candidates.

De plus, un policier de Tanger s’étant rendu au centre d’examen dans un état d’ivresse avancé a été placé en garde à vue.

Le communiqué précise que les personnes arrêtées ont fait l’objet d’une enquête judiciaire sous la supervision des parquets compétents.

Khadija El Jerrari


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page