Fraude au Bac: la DGSN annonce une vague d’arrestations

Un total de 150 personnes, dont 16 candidates aux examens nationaux unifiés du baccalauréat (11, 12 et 13 juin), ont été interpellées dans le cadre des opérations sécuritaires de répression de la fraude menées par les services de la DGSN.

Parmi ces personnes, 138 candidats ont été pris en flagrant délit de fraude aux examens, tandis que 12 autres ont été interpellés pour leur implication dans des affaires de crimes de droit commun, y compris des atteintes aux personnes et aux biens, ainsi que le port d’objets interdits, a indiqué samedi la DGSN dans un communiqué.

Les opérations d’inspection effectuées dans le cadre de ces affaires ont permis de saisir un ensemble d’instruments et d’équipements qui ont été employés pour faciliter la fraude, à savoir : 111 téléphones portables, 41 écouteurs sans fil reliés à des équipements informatiques, une montre électronique et trois chemises équipées d’écouteurs sans fil, ajoute le communiqué.

Dans le même contexte, précise le document, les mesures de veille informatique menées par les services de sécurité chargés de lutter contre la criminalité liée aux nouvelles technologies, ont permis d’identifier 81 personnes ayant ouvert des comptes sur des réseaux sociaux pour faciliter la fraude, notant que leur localisation et interpellation est en cours à la lumière des investigations judiciaires effectuées au niveau national.

Ces opérations sécuritaires intensives, à la fois préventives et répressives, s’inscrivent dans le cadre des efforts déployés par la DGSN pour appliquer les lois relatives à la fraude, d’un côté, et contribuer à la création des conditions favorables au bon déroulement des examens nationaux unifiés du baccalauréat, conclut le communiqué.

S.L. (avec MAP)

Articles similaires

Suggestions d’articles

Rabat: une femme mortellement poignardée au quartier El Youssoufia

Le prévenu a été arrêté jeudi matin à Salé El Jadida près de Rabat et placé en garde à vue.