Fraude à la vaccination: une infirmière de 24 ans et trois intermédiaires interpellés à Oujda

Les éléments du service préfectoral de la police judiciaire de Oujda, en coordination avec les services de la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), ont interpellé, mardi après-midi, une infirmière âgée de 24 ans, pour son implication présumée dans une affaire de falsification des données relatives aux bénéficiaires des opérations de vaccination contre la covid-19.

La mise en cause a été arrêtée dans un dispensaire à Oujda, pour son implication présumée dans l’alimentation de la base de données relative à l’opération de vaccination avec des données falsifiées de personnes non vaccinées, et ce en contrepartie de sommes d’argent variant entre 1.000 et 2.000 dirhams, pour leur permettre d’obtenir frauduleusement des pass sanitaires, a indiqué la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) dans un communiqué.

Les enquêtes et investigations menées dans le cadre de cette affaire ont permis l’arrestation de trois autres complices, intermédiaires présumés dans la commission de ces actes criminels, a ajouté la même source.

La principale prévenue et ses trois acolytes ont été placés en garde à vue pour les besoins de l’enquête judiciaire menée par le parquet compétent, en vue de déterminer les tenants et aboutissants ainsi que les ramifications de cette affaire, qui s’inscrit dans le cadre de la lutte contre toutes les formes de falsification et d’utilisation frauduleuse des documents et tests médicaux relatifs à la lutte contre la pandémie de la Covid-19, a conclu le communiqué.

BO


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page