Fonds de développement rural: Akhannouch refait le point

Aziz Akhannouch, ministre de l’Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, a de nouveau fait le point sur l’enveloppe financière allouée au Fonds de développement rural et des zones montagneuses, ce mardi lors de la séance plénière tenue à la Chambre des représentants. Ceci, en vue de discuter du rapport de la Commission de contrôle des finances publiques sur la gestion de ce Fonds (ndlr,qui existe depuis 1994).

Akhannouch a ainsi affirmé que les 50 milliards de dirhams n’ont pas été affectés au Fonds de développement rural, mais ont été consacrés à la mise en oeuvre du programme de réduction des disparités spatiales et territoriales sur une durée de sept ans et ce, à travers la contribution de l’ensemble des partenaires.

Et de souligner que ce Fonds ne contribue qu’à hauteur de 47% au financement dudit programme, dont le budget s’élève à 50 milliards de dirhams.

Une approche territoriale participative et contractuelle a été adoptée, bénéficiant à toutes les régions du Royaume, dont les budgets contribuent pour près de 40% à l’enveloppe globale du programme, aux côtés de l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH) et de l’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE), a indiqué le ministre.

Le responsable gouvernemental a enfin rappelé que depuis le lancement de ce programme, la Commission nationale pour le développement de l’espace rural et des zones montagneuses a tenu vingt-six réunions de travail avec l’ensemble des commissions régionales, consacrées à l’examen et à l’approbation du plan d’action de 2017 et 2018, qui comprend plus de 2800 opérations et projets.

Latifa Makhach


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page