Fkih Ben Salah: prison ferme pour un «raqi»

Prison ferme pour le «raqi» arrêté il y a deux semaines en compagnie de son assistante et de 17 femmes dans un appartement. Selon une source de Le Site info, le tribunal de première instance de Fkih Ben Salah a condamné mercredi le mis en cause à deux mois de prison ferme, assortie d’une amende de 1000 dirhams.

Le «raqi», son assistante et les 17 femmes ont été interpellés pour avoir violé l’état d’urgence sanitaire. Le coupable donnait des séances de «roqya» à ses clientes alors que les rassemblements sont interdits dans le cadre des mesures de prévention contre le covid-19.

Les 17 femmes et l’assistante ont été libérées après avoir été entendues par la police.

H.M.

 

Articles similaires

Suggestions d’articles

Elections sénatoriales-Egypte: un Marocain à la tête d’une mission d’observation

La Ligue des Etats arabes a nommé le diplomate marocain Ahmed Rachid Khattabi à la tête de sa délégation chargée d'observer les élections sénatoriales égyptiennes, dont le premier tour se tiendra les 11 et 12 courant.