Financial Times: les secrets de la réussite de Choumicha (Rétro 2017)

Choumicha Chafai, connue au-delà de nos frontières, est l’une des femmes les plus appréciées au Maroc, grâce notamment à son programme de télévision diffusé pendant de nombreuses années et ce, depuis son lancement en 1999.

La gastronomie marocaine, riche et variée avec ses recettes mêlant souvent viandes, miel et fruits secs, représente une identité culinaire très particulière se basant sur les épices telles que le safran, la cannelle et le gingembre, qui jouent un rôle important pour conférer des saveurs complexes à la viande et au poulet.

« Je ne suis pas une spécialiste des sciences sociales, mais peut-être que la stabilité politique a contribué à la survie de notre identité et de nos traditions culturelles, y compris la nourriture. Beaucoup de variétés reflètent notre histoire, les différentes régions et climats de notre pays », explique Choumicha au Financial Times.

Une grande partie de la nouveauté et du travail de Choumicha réside dans la découverte et la mise en valeur de plats, au-delà des savoureux tajines et couscous bien connus de la cuisine marocaine traditionnelle.

« Je ne suis pas seulement allée dans des villes, mais aussi dans des villages éloignés où j’ai rendu visite à des femmes âgées pour apprendre les secrets des cuisines locales. Elles ont généreusement partagé des recettes et ont fait de mon programme un succès auprès du public », précise-t-elle.

Avant de devenir cuisinière, Choumicha avait exercé le métier de productrice à la télévision pendant plusieurs années, avant d’être invitée à coprésenter une émission de cuisine avec un chef. Elle a accepté cette invitation à condition de présenter toute seule l’émission: « Je voulais être celle qui pétrit la pâte et fait la cuisine. Je savais cuisiner, cela venait de la pratique, de l’étude, de la lecture et du contact avec les chefs ».

Elle avait déjà beaucoup appris de la cuisine marocaine par sa grand-mère avec qui elle avait grandi: « Elle m’envoyait acheter des tomates au marché, mais je devais y retourner jusqu’à cinq fois si elle ne les trouvait pas suffisamment rondes, rouges, fermes et spongieuses. Elle était l’une des meilleures cuisinières de notre famille. Je n’aurais jamais imaginé que cuisiner serait ma carrière mais, en réalité, toute notre vie tourne autour de la nourriture qui nous rassemble. Nous passons des moments heureux autour de la table. Nous ne pouvons pas nous battre quand nous apprécions la nourriture ».

La vedette a récemment présenté, sur une chaîne flamande en Belgique, une série de recettes qui visait initialement les émigrés marocains dans le pays, mais qui, a-t-elle dit, a gagné un plus large public et conduit à un contrat avec un éditeur néerlandais pour un nouveau livre.

Un autre projet avec un diffuseur arabe est en cours pour une série de programmes qui seront diffusés pendant le Ramadan de l’année prochaine.

En plus de son travail à la télévision, Choumicha a écrit environ trente livres de cuisine en arabe et en français et elle supervise sa propre marque de thés et d’épices appelée « Dar Choumicha ». Elle offre également des services de traiteur.

Chaimaa Habab

Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page