Feu de forêt à M’diq : plus de 1000 hectares ravagés

L’incendie qui s’est déclaré, ce week-end, dans la forêt Haouz Malaliyine située dans la commune de Aaliyine (préfecture de M’diq-Fnideq) a été maitrisé, après avoir ravagé plus de 1.020 hectares de végétation, a annoncé, mercredi, le président du Centre national de gestion des risques climatiques forestiers, Fouad Assali.

« Selon les dernières données issues du poste de commandement qui coordonne l’opération d’extinction de l’incendie qui a éclaté, dans la nuit de samedi à dimanche, dans la forêt Haouz Malaliyine, le feu peut être déclaré maitrisé à presque 98% », a déclaré à la MAP, M. Assali, notant que les températures élevées, les vents forts et la difficulté du terrain ont compliqué l’extinction de cet incendie.

Le président du Centre national de gestion des risques climatiques forestiers, relevant du Département des Eaux et forêts, a souligné que le niveau de vigilance et d’alerte restera au maximum, surtout avec la présence des vents forts qui pourraient attiser les flammes, précisant que la superficie calcinée est estimée à environ 1.024 hectares, composés principalement de pin et de chêne-liège.

Il a, à cet égard, souligné que l’ensemble des intervenants vont rester en permanence dans le poste de commandement jusqu’à l’extinction finale de l’incendie.

Quelque 850 éléments des eaux et forêts et de la lutte contre la désertification, la protection civile, les FAR, la Gendarmerie royale, les Forces auxiliaires, les autorités locales et de la promotion nationale, appuyés par quatre avions Canadairs des Forces armées royales (FAR), trois avions Turbo trush de la Gendarmerie royale et environ 35 camions-citernes de la Protection civile et véhicules d’intervention des services des eaux et forêts, ont été mobilisés pour venir à bout de cet incendie.

SO

Articles similaires

Suggestions d’articles

Photos: M’diq et environs envahis par les Marocains en été

Les régions du nord sont souvent prises d'assaut l'été, à tel point que leur population est multipliée par 7. À cela s'ajoutent les bateaux ancrés devant les plages.