Fête de la Jeunesse: après la décision royale, le 21 août restera-t-il férié?

Le roi Mohammed VI “a donné l’ordre de ne plus organiser, à partir de cette année, la cérémonie officielle de célébration de l’anniversaire du Souverain au Palais royal, qui a lieu le 21 août de chaque année”.

Cela a été annoncé le 13 août courant, dans un communiqué publié par le ministère de la Maison royale, du Protocole et de Chancellerie. Sur les réseaux sociaux, les internautes se posent la question si mercredi prochain, date de la Fête de la Jeunesse, ne sera donc plus un jour férié et chômé.

Selon une source bien informée de Le Site info, le communiqué précité est on ne peut plus clair. “Il s’agit de l’annulation de la cérémonie officielle au sein du Palais royal et non pas de la célébration de la Fête de la Jeunesse”.

Celle-ci est une fête nationale,à l’instar des autres fêtes, dont les citoyens bénéficient d’une journée fériée et chômée, a-t-on ajouté. Notons que l’année dernière, l’annulation des festivités de la Fête de la Jeunesse avait été décidée, ladite Fête ayant coïncidé avec la célébration de l’Aïd Al-Adha 2018.

Pour rappel, c’est en 1956 que le Maroc avait célébré, pour la première fois, l’anniversaire de Feu le roi Hassan II (le 9 juillet). Et ce, sur ordre du regretté Souverain Mohammed V, suite à la suggestion d’Ahmed Bensouda (1920- 2008), secrétaire d’Etat à la Jeunesse et aux sports du premier gouvernement post-Indépendance, dirigé par le Premier ministre, Mbarak Lahbil dit Bekkay (1907-1961).

Larbi Alaoui

Articles similaires

Suggestions d’articles

Officiel: l’Intérieur lance les candidatures pour remplacer Ilyas El Omari

La Wilaya de Tanger-Tétouan-Al Hoceima a annoncé, jeudi soir, l'ouverture des candidatures au poste de président du Conseil de la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima.