Fête de la Jeunesse: la retraite aux flambeaux séduit des dizaines de milliers de spectateurs à M’diq

Des dizaines de milliers de visiteurs et d’habitants de la ville de M’diq ont suivi, samedi soir, avec grande admiration, la traditionnelle retraite aux flambeaux, dans le cadre des festivités marquant la Fête de la Jeunesse.

Le public venu nombreux fêter ce joyeux anniversaire a été séduit par les spectacles collectifs offerts, avec brio et maestria, par les éléments de la Garde Royale, qui ont reflété la beauté de cette brillante tradition dont se distingue le Maroc.

Des musiciens, porteurs de flambeaux et cavaliers de la Garde Royale ont sillonné les artères principales de la ville, partant de la Résidence Royale jusqu’à l’avenue Lalla Nezha, dans une ambiance de fête, rythmée par des mélodies puisées dans le répertoire des chants patriotiques qui font écho à la grandeur du Royaume.

Cette manifestation, haute en couleurs et en sonorités, renvoie à la fierté d’une Nation et reflète la joie ressentie par la population à l’occasion de la glorieuse Fête de la Jeunesse et son attachement au Trône et au Roi Mohammed VI, qui accorde un grand intérêt à la région pour la hisser sur les plans économique, social et culturel, à l’instar du reste des régions du Royaume, de Tanger à Lagouira.

Les habitants et les visiteurs de M’diq ont été ainsi émerveillés par l’exécution, dans un parfait ordre, des tableaux artistiques au son d’une musique orchestrée par une fanfare et par les extraordinaires et harmonieuses représentations des cavaliers de la Garde Royale qui ont fait montre d’une maîtrise parfaite de leurs belles montures.

La retraite aux flambeaux, puisée dans l’authenticité marocaine, renvoie au cœur des traditions authentiques qui confèrent un cachet spécial à la Garde Royale. Introduite au début du XX-ème siècle, elle est, de nos jours, présentée en nocturne la veille des fêtes du Trône et de la Jeunesse.

A travers la retraite aux flambeaux, organisée annuellement depuis 1947, la Garde Royale entend étoffer les festivités marquant la célébration par le peuple marocain de la fête du Trône.

Porteurs de flambeaux, cavaliers et musiciens rivalisent dans le soin apporté à leurs tenues et à leurs prestations pour émerveiller le public et participer avec le peuple marocain à la célébration des fêtes nationales.

Depuis 1993, la retraite aux flambeaux est clôturée en apothéose par un exercice de maniement d’armes où fantassins et musiciens s’évertuent à constituer des figures géométriques que seuls des entraînements longs et durs permettent de réussir.

Cette célébration est porteuse de nombreux symboles et significations qui illustrent la parfaite symbiose entre le Trône et le peuple. La diversité de cette procession, sa richesse et sa symbolique ne cessent d’attirer un public de plus en plus nombreux venant participer à la fête en entonnant à la fin du spectacle l’hymne national à la gloire de la devise éternelle du Royaume: Dieu, la Patrie, le Roi.

(Avec MAP)

 


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page