Fès: un gérant de café, un policier et quatre serveuses interpellés pour violation de l’état d’urgence

Les opérations sécuritaires menées par la préfecture de police de Fès pour assurer le respect de l’état d’urgence sanitaire ont permis l’interpellation de six individus, dont un fonctionnaire de police, et ce pour leur implication présumée dans la violation des mesures qu’impose l’état d’urgence et la gestion de locaux de consommation de chicha sans autorisation.

Les services de sûreté à la ville de Fès avaient entamé les procédures de contrôle de deux cafés, indique un communiqué de la DGSN, précisant que 15 clients qui se trouvaient dans le premier café objet du contrôle ne respectaient pas les conditions de distanciation sociale.

Quinze narguilés destinées à la consommation sans autorisation ont été saisies lors de cette opération, ajoute la même source.

Les opérations sécuritaires menées dans le deuxième café ont permis la découverte de dix clients qui ne respectaient pas les conditions de sécurité sanitaire et de prévention imposées pour limiter la propagation de la pandémie du Covid-19, poursuit le communiqué.

Les six individus interpellés ont été placés en garde à vue à la disposition de l’enquête préliminaire menées sous la supervision du parquet compétent, ajoute-t-on de même source, notant qu’il s’agit du gérant du premier café, d’un fonctionnaire de police, copropriétaire du deuxième café, ainsi que quatre serveuses qui servaient à leurs clients la chicha sans autorisation et sans prendre les précautions sanitaires nécessaires.

Ces opérations sécuritaires s’inscrivent dans le cadre des efforts déployés par les services de la DGSN pour imposer le respect de l’état d’urgence sanitaire en vue de lutter contre la propagation du coronavirus.

M.S. (avec MAP)

Articles similaires

Suggestions d’articles

La DGSN apporte des précisions sur la situation d’un ex-policier

La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a pris connaissance d'une publication sur les réseaux sociaux, attribuée à un ex-fonctionnaire de la police mis à la retraite pour des raisons de santé...