Fès: Les chauffeurs de taxis sont en colère

A Fès, les chauffeurs de petits taxis ne décolèrent pas. Ils observent un bras de fer depuis jeudi 17 janvier, soit au total 5 jours de grève jusqu’à présentSelon nos sources, les professionnels du secteur tiennent cette grève, pour dénoncer la prolifération des transports clandestins (« Khtafa »), mais également « l’invasion » des grands taxis.

Les taximans ont d’ailleurs bloqué des boulevards de la ville pour exprimer leur mécontentement samedi dernier.

Les chauffeurs des petits taxis de Fès estiment que les autorités doivent désormais interdire les grands taxis d’opérer en zone urbaine. Et d’ajouter que la concurrence est si rude qu’ils sont obligés de travailler jusqu’à une heure tardive pour à peine payer les frais du véhicule et l’agrément.

Par ailleurs, les taximans expliquent que le décret paru en 1963 est clair et ne nécessite pas d’explications. « Les grands taxis doivent être bannis de la ville de Fès », conclut la même source.

Aymane A.K


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page