Fès : Lalla Salma et Dominique Ouattara en guest-stars au festival des musiques sacrées

La Princesse Lalla Salma, accompagnée de Dominique Ouattara, a présidé, vendredi à Fès, la cérémonie d’ouverture du 23è festival de Fès des musiques sacrées du monde.
A l’instar des éditions précédentes, le Festival des musiques sacrées du monde offre un florilège d’expressions musicales des différentes traditions et cultures du monde, des concerts gratuits au grand public et des soirées soufies ainsi que d’autres activités pédagogiques. Après l’Hommage à l’Inde initié en 2016, cette édition mettra à l’honneur la Chine qui présentera officiellement quelques-unes de ses grandes expressions millénaires.
Puisant dans un vaste répertoire inspiré par l’eau, le programme musical de cette édition sera avant tout un hymne à la nature, au monde maritime et océanique, avec entre autres la symphonie flamenca Poeta du grand guitariste Vicente Amigo, la venue d’artistes des îles du Japon, de la Sardaigne ou de la Crète et un hommage aux grands fleuves du monde, artères vitales de notre planète.
Depuis son avènement, ce rendez-vous, qui a connu un succès grandissant, fut désigné en 2001 par l’ONU comme l’un des événements marquants contribuant au dialogue des civilisations.
Magnétique, l’événement a rallié des artistes de notoriété internationale de tous les horizons, partageant la quête du sacré comme Joan Baez, Patti Smith, Björk, Ben Harper, Paco de Lucia, Ravi Shankar, Majda Erroumi, Sabah Fakhri, Kadhem Saher, Mounir Bachir, Asmaa Lamnawar, Wadi al Safi, Julia Boutros, Sheikh Yasin al Tuhami, William Christie, Barbara Hendricks, Jessie Norman, Jordi Savall et Montserrat Figueras, Tereza Berganza, Jean-Claude Casadesus, Archie Shepp, Randy Weston, Youssou N’Dour ou encore Salif Keita.
A l’instar des autres étoiles de la chanson marocaine, que le Festival des Musiques Sacrées a accueilli dans le passé, la star Abdelaziz Stati sera également présent à Fès aux côtés de Nizar Idil, Fnayer, Said Guissi, Issam Kamal, Imane Karkibou, Hamid Kasri, Ahouzar et Sy Mehdi.

Outre la place historique de Bab Makina, J’nane Sbil, la salle de la préfecture, le complexe culturel Sidi Mohamed Ben Youssef, Dar Adyel, Dar Batha, Riad Dar Bensouda, Place Boujloud et d’autres sites accueilleront les nombreux ensembles et artistes représentant différentes régions et cultures du monde, tout en réservant les espaces qu’ils méritent aux jeunes et prometteurs talents nationaux.

A son arrivée sur la place historique de Bab Makina, la Princesse Lalla Salma avait passé en revue un détachement des Forces auxiliaires qui rendait les honneurs, avant d’être saluée par Abdelouafi Laftit, ministre de l’Intérieur, Mohamed Laaraj, ministre de la Culture et de la Communication, Essaid Zniber, wali de la région Fès-Meknès, gouverneur de la préfecture de Fès et Mohand Laenser, président du Conseil de la région.

La Princesse Lalla Salma a également été saluée par les présidents du Conseil de la ville de Fès, de l’assemblée préfectorale de Fès, du Conseil Al Mechouar-Fès-Jdid et de la Fondation esprit de Fès, ainsi que par les administrateurs et membres de la 23è édition du Festival de Fès des musiques sacrées du Monde

Au terme de cette soirée artistique, la Princesse Lalla Salma a été saluée par un grand nombre d’artistes ayant participé à ce spectacle inaugural.

H.L. (avec MAP)


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page