Fès: la police tire pour arrêter un dangereux criminel

©DR

Un policier de la brigade des motards, relevant de la préfecture de police de Fès, a été contraint d’user de son arme de service, jeudi matin, pour arrêter un individu faisant l’objet d’un avis de recherche pour constitution d’une bande criminelle et vol avec violence, après qu’il ait sérieusement mis en danger la vie de citoyens et d’éléments de la police à l’aide d’une arme blanche.

Le mis en cause a opposé une résistance violente au moment de son interpellation par une patrouille de police, ce qui a contraint un des policiers venus l’arrêter à tirer une balle de sommation, a indiqué la DGSN dans un communiqué.

Lors de cette intervention, des policiers ont été légèrement blessés par des jets de pierres lancés par l’accusé qui s’est réfugié sur le toit d’une maison, a ajouté la même source, notant que le mis en cause ainsi qu’un complice qui a tenté faciliter sa fuite ont été arrêtés et l’arme blanche utilisée dans l’agression a été saisie.

Les deux suspects ont été placés en garde à vue à la disposition de l’enquête judiciaire menée sous la supervision du parquet compétent afin d’élucider les tenants et aboutissants de cette affaire.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Tempête de grêles dans la région de Fès: El Otmani a tenu une réunion

Le chef du gouvernement Saad Dine El Otmani a tenu, samedi soir, une rencontre avec une délégation des parlementaires de la région Fès-Meknès, issus de différents partis (majorité et opposition), pour débattre des répercussions de la tempête de grêles qui a touché la région en juin dernier