Fès: Hamieddine se rend à son procès avec… Benkirane (VIDEO)

Le procès d’Abdelali Hamieddine s’est ouvert ce mardi à la Cour d’appel de Fès. L’ex-chef du gouvernement et ancien secrétaire du PJD, Abdelilah Benkirane, a tenu à accompagner le dirigeant PJDiste, qui bénéficie du soutien de son parti, à son procès.

Sommé de comparaître devant la justice, ce 25 décembre, pour « complicité de meurtre », Hamieddine a été entendu dans une affaire qui remonte à plus de 25 ans lorsqu’un étudiant de gauche, Benaissa Ait Jid, fut sauvagement assassiné.

Le secrétariat du PJD, qui sitôt que la convocation fut adressée à Hamieddine, avait crié à « l’injustice » en qualifiant la décision « d’inappropriée » et avait appelé ses partisans et plus particulièrement ses ministres à ne pas être présents au procès de Hamieddine, à Fès. Le parti de la lampe avait même constitué une commission, dirigée par le ministre chargé des Droits de l’homme, Mustapha Ramid, pour suivre le développement de ce dossier. Ce dernier avait exprimé sur Facebook sa stupéfaction quant à la réouverture de cette affaire qui avait déjà été jugée.

Aux dernières nouvelles, le procès a été reporté au 12 février 2019.

Rappel des faits

L’histoire s’est passée le 23 février 1993 à proximité de la faculté de droit Dhar Mehraz de Fès. Des étudiants appartenant au mouvement Réforme et renouveau et à Al Adl Wa Al Ihssane ont intercepté deux autres étudiants de gauche, Benaïssa Aït El Jid et Haddioui El Khammar, qui étaient à bord d’un taxi. Ils ont ainsi violemment agressé les deux victimes, tué le premier et blessé le deuxième.

Impliqué dans ce meurtre, Hamieddine, inculpé, a écopé de deux ans de prison ferme. Il a par la suite été innocenté, au grand dam de la famille d’Ait El Jid qui n’a pas toléré la décision de la justice.

Des années après, l’affaire a ressuscité grâce au témoignage d’El Khammar qui a failli perdre la vie, avec Ait El Jid, si ce n’est l’aide de quelques personnes présentes pendant la dispute.

M.J.K

Articles similaires

Suggestions d’articles

Le moment où Hamieddine est entré au tribunal (VIDEO)

C’est au milieu de mesures de sécurité renforcées que le dirigeant du PJD, Abdelali Hamieddine, est arrivé ce mardi à la cour d’appel de Fès pour répondre aux accusations concernant l’assassinat en 1993 de l’étudiant de gauche Benaissa Ait El Jid.