Fès: une bande de malfaiteurs sous les verrous

La police de Fès a arrêté, dans les premières heures de jeudi, dix individus aux antécédents judiciaires, dont une fille mineure, soupçonnés pour leur implication dans une affaire de vol, coups et blessures à l’encontre de deux fonctionnaires dans l’exercice de leurs fonctions, ayant causé une invalidité permanente.

Selon la DGSN, la brigade de recherches et d’interventions relevant de la préfecture de police de Fès est intervenue pour arrêter deux individus pour leur implication présumée dans une affaire de vol et échange de coups et blessures, avant que les membres de leur famille ne mènent une attaque dangereuse au gaz lacrymogène et à l’arme blanche contre deux policiers.

Suite à cette attaque, un gardien de paix a été grièvement blessé et perdu définitivement son œil gauche, alors qu’un inspecteur de police a subi de graves blessures et a vu l’un de ses doigts s’amputer, a précisé la DGSN.

Les recherches et les interventions menées par les services de police ont permis l’interpellation de tous les individus impliqués dans cette attaque, outre la saisie de trois armes blanches utilisées dans l’agression des deux policiers ainsi que deux voitures utilisées pour fuir la scène du crime, a fait savoir la même source.

Les mis en cause ont été placés en garde à vue, tandis que la mineure a été placée sous contrôle, sous la supervision du parquet général compétent. Par ailleurs, le Directeur général de la sûreté nationale a donné ses instructions au préfet de la police de Fès pour prendre en charge les deux policiers blessés et leur apporter l’assistance nécessaire.

S.L. (avec MAP)




Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page