Ferrachas: la « libération » des espaces publics continue de plus belle

La léthargie des autorités compétentes, concernant  l’occupation illégale des espaces publics, continue à s’estomper, au grand bonheur des riverains, en particulier, et des citoyens, en général. C’est ainsi, qu’avec une grande satisfaction et un « ouf » de soulagement généralisé, que des citoyens constatent que l’on fait table rase de ces « ferrachas », ici et là, chaque jour.

Les exemples de ces opérations, quelques fois musclées, mais nécessaires, sont légion ces derniers temps et concernent davantage nos villes. Récemment, à Rabat, les remparts séculaires allant de Bab Chellah à Bad El Had, et longeant la voie du tram, ont été « libérés », non sans difficultés. Sans parler des Subsahariens récalcitrants, non contents de vider les lieux.

Le dernier exemple en date de cette lutte contre les marchands informels nous vient de la métropole. Et plus exactement, de la préfecture d’Al fida où jeudi 14 septembre, une campagne d’envergure a été lancée pour rendre à l’espace public ce qui appartient à l’espace public.

Cette campagne est menée de concert avec les services concernées de la préfecture des arrondissements Al Fida-Mers Sultan, en collaboration étroite avec les autorités de la ville.

Larbi Alaoui



Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page