Femme enceinte décédée à Larache: le médecin reste en prison

Du nouveau dans l’affaire de la femme enceinte décédée à Larache. Le tribunal de première instance de cette ville a rejeté la demande de remise en liberté du médecin et de la sage-femme impliqués dans cette affaire, a appris Le Site Info de source bien informée.

La même source précise que l’examen de cette affaire a été reporté à la semaine prochaine. Ceci afin d’entendre toutes les parties.

Rappelons que le procureur du roi près le tribunal de première instance de Larache avait ordonné, lundi 30 septembre, la poursuite en justice des deux mis en cause.

Le médecin et la sage-femme, ayant été incarcérés après leur audition, sont impliqués dans le décès d’une jeune maman, et de son nouveau-né à l’hôpital provincial de la ville. Alors qu’une autre sage-femme a bénéficié d’une remise en liberté provisoire, assortie d’une amende de 1000 DH.

Des sources concordantes de Le Site Info avaient révélé que des habitants de Ksar El Kébir, d’où est originaire la défunte, avaient organisé une manifestation sur cette affaire. Les Kasraouis y demandaient la poursuite en justice des trois mis en cause et non pas par le biais d’un conseil de discipline du ministère de tutelle.

Pour rappel, le rapport du département d’Anass Doukkali avait établi l’implication du médecin et des deux sages-femmes dans ce drame dû à un laisser-aller médicaux.

K.Z.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Enfants jetés d’un toit à Casablanca: ce qu’a décidé la justice

Dimanche matin à Casablanca, une femme a jeté ses trois enfants -âgés de 1, 6 et 8 ans- du toit d’un immeuble de cinq étages.