Extrémisme: la DST surveille de près les mosquées du Maroc

Contrer l’extrémisme est désormais la priorité des services de Abdellatif Hammouchi. Les mosquées du Maroc sont, aujourd’hui, sous la loupe de la DST afin de lutter contre toute infiltration de la pensée extrémiste au sein de ces lieux de culte.

Il s’agit, selon le journal Al Ayam, d’une mesure préventive des hommes de Hammouchi pour protéger le pays de tout risque terroriste. D’après des sources du journal arabophone, la DST surveille de très près les habitués des mosquées qui y effectuent les cinq prières de la journée et ceux qui y font la prière de l’aube en particulier. Les personnes sensibles risquant d’être une proie facile pour les extrémistes sont les plus surveillées par les services secrets. Ces derniers souhaitent, en effet, anticiper afin d’éviter que le scénario du professeur marocain de philosophie qui a rejoint les rangs de Daech ne se répète. Son départ en avait choqué plus d’un puisqu’il n’avait jamais affiché des signes d’extrémisme.

Le journal rappelle que le champ religieux au Maroc était mal contrôlé avant les attentats du 16 mai 2003 à Casablanca qui avaient fait une quarantaine de morts. Le mouvement de Salafiya jihadia s’était en effet facilement infiltré parmi les jeunes, attirant de plus en plus de fans de cette idéologie.

Noura Mounib

Articles similaires

Suggestions d’articles

Âge, sexe, région…: les derniers chiffres sur le coronavirus au Maroc

68 nouveaux cas d'infection au nouveau coronavirus ont été confirmés pendant les dernières 24 heures, jusqu'à mardi à 18h00, portant à 602 le nombre total des cas confirmés, a indiqué le ministère de la Santé.