Exclusif. La RAM sanctionne l’employé qui a harcelé une Américaine

Le post Facebook d’une Américaine pointant du doigt la RAM a fait le tour des réseaux sociaux. Le 6 décembre dernier, elle a adressé un message à la Royal Air Maroc: “J’étais à l’aéroport de Casablanca lundi dernier. Un de vos employés a récupéré mon numéro de téléphone du système et m’a envoyé un message sur WhatsApp. Est-ce qu’il a également mon adresse? Je ne me sens pas du tout en sécurité après cela”.

Dans son message WhatsApp, l’employé demande (en anglais) à Maria: “Je ne sais pas si vous vous souvenez de moi, vous étiez à l’aéroport de Casablanca. J’ai récupéré votre numéro, même si je n’ai pas le droit de le faire, mais quand je vous ai vu, j’ai pris le risque. J’aimerai vraiment vous rencontrer et vous parler. Encore désolé si j’ai pris votre numéro sans votre autorisation”.

Dans une mise au point accordée à Le Site Info, une source de la RAM déplore le comportement de cet employé qui est un “agent comptoir” et confirme les faits. “L’employé a été sanctionné. Il est relevé de ses fonctions jusqu’à la fin de l’enquête qui est en cours”, affirme notre source. Et de préciser que “la RAM n’a pas donné le numéro de téléphone à l’employé. Il l’a récupéré sur le tag-bagage et n’a jamais eu accès au système de la RAM qui est confidentiel”.

H.B.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Addou: “Le contrat-programme Etat-RAM est pour bientôt”

Le PDG de la Royal Air Maroc (RAM), Abdelhamid Addou, a répondu à trois questions posées par nos confrères des Inspirations ÉCO.