Exclu: ce que contient l’accord conclu entre la RAM et ses pilotes

La Direction générale de la Royal Air Maroc (RAM) et l’Association marocaine des pilotes de ligne (AMPL) ont paraphé, cette semaine, un accord après plusieurs semaines de crise. Les deux parties avaient annoncé, dans un communiqué conjoint, “la conclusion d’un accord regroupant les points de convergence et réinstaurant le climat de confiance”, sans pour autant dévoiler le contenu de ce compromis.

Le Site Info a pu consulter le document. En voici les grandes lignes:

La RAM a fait connaître l’urgence des besoins de recrutement à court terme afin de répondre aux exigences d’exploitation notamment durant la période de pointe ainsi qu’aux doléances de l’AMPL en ce qui concerne l’aménagement des programmes de vol. Le recrutement de copilotes étrangers dans le cadre de contrat d’intermédiation à durée déterminée est ainsi “un impératif”, souligne le document.

La compagnie nationale s’engage également à mettre en place un programme de formation spécifique destiné aux élèves pilotes.

La RAM s’engage à ce que ses copilotes soient rémunérés dans les mêmes conditions que leurs homologues étrangers ayant attesté d’une expérience supérieure à 500 heures.

Pour ce qui est des facilités dans les programmes de vol, AMPL et RAM se sont mis d’accord pour octroyer aux pilotes 4 jours OFF consécutifs par mois.

Le champ salarial, nerf de la guerre, a bien évidemment été évoqué. Cependant, les chiffres de la revalorisation salariale octroyée aux pilotes, jugés confidentiels, ont été intentionnellement cachés dans cette version de l’accord.

Selon une source de Le Site Info, la RAM aurait promis une augmentation salariale variant entre 4000 et 6500 DH Net par mois, à partir de novembre prochain, selon “le grade et le type d’avion”.

Les deux parties ont reconnu “la fragilité financière de la compagnie caractérisée par sa faible trésorerie et son fort endettement”. La masse salariale de la RAM s’établit en effet à 2,5 milliards de dirhams pour un total de 4000 salariés. La part réservée aux pilotes et co-pilotes (au nombre de 500) s’élève à 1,3 milliard de dirhams, soit une moyenne de 2,6 millions de dirhams par pilote par an et 217.000 DH par mois.

Par ailleurs, la Direction de la compagnie nationale s’est engagée à mettre en place un système de santé et sécurité au travail (badge santé PN, renforcement des examens médicaux lors des visites compagnie, procédure de prise en charge d’urgence…), ainsi qu’une assistance juridique en escale.

Cet accord sera soumis au vote par référendum pour validation. La date du vote n’ayant pas été précisée.

Rappelons que cette crise a fortement impacté l’activité de la compagnie nationale. En effet, des centaines de vols ont été annulés depuis le début des tensions.

Soufiane Laraki

Articles similaires

Suggestions d’articles

Covid-19 : le Maroc reçoit de nouveaux dons de la Chine (PHOTO)

Le Maroc a reçu de nouveaux équipements médicaux de la Chine dans le cadre de la lutte contre le coronavirus.