Êtes-vous pour ou contre le Français à l’école? (micro-trottoir)

Au Maroc, la réforme de l’Education est au centre des discussions. Une réforme qui engendre un vif débat autour de la question des langues d’enseignement. En effet, les matières scientifiques sont enseignées en langue arabe durant le primaire et le secondaire, alors qu’à l’Université, elles sont enseignées en Français. Une situation qui met beaucoup d’étudiants en difficulté, surtout ceux issus de l’école publique.

Que pensent les citoyens marocains à ce sujet? Faut-il renoncer à la langue arabe? Où plutôt renforcer l’enseignement des langues étrangères, surtout le Français, dès le primaire?

Le Site info a sondé quelques Casablancais sur cette question. Certains estiment que la langue française a toujours été dominante au Maroc et doit être indispensable dans notre système éducatif.

Notons que la Conférence des présidents d’universités (CPU) du Maroc, qui regroupe l’ensemble des Universités marocaines, a recommandé l’enseignement des matières scientifiques en Français à tous les niveaux d’éducation et de formation, tout en mettant en place les conditions nécessaires pour un enseignement de ces matières également en anglais.

La CPU soutient et recommande également un renforcement de l’enseignement de ces langues dès le niveau du primaire afin de permettre aux jeunes de maîtriser, en plus de la langue arabe et de l’amazigh, les langues étrangères, et d’acquérir de ce fait un multilinguisme dont les bienfaits sur leurs apprentissages et, plus tard, sur leur insertion professionnelle, ne sont plus à démontrer.

N.K

Articles similaires

Suggestions d’articles

Affaire du “Français tueur de moutons”: le verdict est tombé

Le tribunal de première instance de Benslimane a condamné, ce lundi, le ressortissant français qui a sciemment fauché des moutons d'un jeune berger avec son véhicule...