L’augmentation du prix de la “bota” suscite la colère de certains citoyens

Le pouvoir d’achat des Marocains va de mal en pis. Et la soudaine hausse des prix des bonbonnes de gaz butane ne va que susciter plus d’indignation et de colère des citoyens, particulièrement ceux des classes moyennes, sans parler des démunis ayant la précarité et la pauvreté comme compagnes quotidiennes.

Cette hausse a déjà fait réagir certains. A l’instar, selon des sources de Le Site Info, d’épiciers du centre de la commune de Taftacht, province d’Essaouira. Lesdits épiciers ont refusé de vendre les bonbonnes de gaz butane à cause de la hausse de leur prix d’un (1) dirham, ce qui veut dire que le prix de l’unité est devenu de 41 DH.

Dans ce cadre, le président de l’Association des distributeurs de gaz au Maroc a bien confirmé cette hausse, ne concernant que les “zones du point zéro”, c’est-à-dire, celles qui sont éloignées de la ville de 80 à 120 kilomètres.

Mohamed Benjelloun a également précisé que les régions aux environs de la ville d’Essaouira font aussi partie de ces “zones du point zéro”, donc ladite hausse les concerne. Dans une déclaration à Le Site Info, il a tenu à souligner que les distributeurs de gaz s’étaient réunis et avaient décidé cette augmentation, vu les dépenses qu’occasionnent les frais de transport à destination de ces régions éloignées.

“Cette hausse est tout à fait une chose normale”, a ajouté le président de l’Association des distributeurs de gaz au Maroc Et de préciser que les centres de remplissage du gaz se trouvent uniquement dans les villes. Fait qui constitue une autre raison de la hausse des prix des bonbonnes.

Dans tous les cas, cette augmentation soudaine indigne de nombreux Marocains et suscite leur colère. Et, de leur côté, certains épiciers ont décidé de s’abstenir de vendre  les bonbonnes qu’ils ont dans leurs locaux.

Ben Brahim

Articles similaires

Suggestions d’articles

Nouveau changement dans le prix du gasoil au Maroc

Les prix des carburants au Maroc connaîtront de nouveaux changements. Une situation qui s’explique par les fluctuations du prix des cours mondiaux du pétrole.