Espagnol accusé de pédophilie à Tanger: le verdict est tombé

Le ressortissant espagnol Felix Ramos a été condamné à huit ans de prison ferme jeudi par le tribunal de première instance de Tanger, rapporte le site El Español. Il était poursuivi pour des faits de pédophilie.

Interpellé en juin dernier, Felix Ramos avait fait l’objet de graves accusations de la part d’un jeune homme marocain. En effet, ce dernier l’a accusé de l’avoir violé alors qu’il était adolescent.

Par ailleurs, l’avocat du plaignant a requis une indemnité de 500.000 dirhams, a fait savoir le site espagnol, précisant que le juge a estimé que la victime devra suivre un traitement médical eu égard aux préjudices subis alors qu’il était mineur.

Aussi, le juge a ordonné le paiement d’un dirham symbolique au profit de l’Association marocaine des droits de l’Homme et à l’association “Touche pas à mon enfant”, associées à la défense du plaignant, indique El Español.

Notons par ailleurs que “Touche pas à mon enfant” compte faire appel du jugement.

Rappelons que “Touche pas à mon enfant” avait alerté les autorités après avoir reçu un appel d’un jeune homme marocain, indiquant que Felix Ramos avait effectué une visite à une association espagnole à Tanger et s’était fait passer pour le patron d’une chaîne de télévision à Marbella, avait précédemment indiqué une source de “Touche pas à mon enfant” à Le Site Info.

Il se rendait pendant plusieurs mois à cette association avant de proposer à l’adolescent, âgé de 15 ans à l’époque, de lui apprendre les techniques de la caméra. Ce dernier accompagnait ainsi le ressortissant espagnol à des soirées professionnelles qui se tenaient dans des hôtels à Tanger.

D’après l’association, l’adolescent a accompagné, un jour, Felix Ramos à sa chambre, dans un hôtel de luxe dans la ville du Détroit. Ce dernier l’a violé pendant des heures, sans une once d’humanité, a-t-elle rapporté.

Et d’ajouter que le mis en cause a continué, pendant trois longues années, à abuser de lui à chaque fois qu’il se rendait à Tanger. «Felix Ramos violait le jeune homme et l’obligeait à coucher avec d’autres personnes. Il lui avait également imposé d’accompagner un célèbre artiste espagnol nommé Falete Ojeda. Ce dernier l’a violé, à son tour, pendant quatre jours. Felix Ramos a, par la suite, continué à exploiter l’adolescent en l’obligeant à lui envoyer des photos de lui, nu, moyennant 60 euros», explique l’association.

M.D.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Tanger: un homme mortellement percuté par une voiture

Un homme a tragiquement perdu la vie, mercredi soir, après avoir été renversé par une voiture au niveau de l'avenue Tariq Ibn Ziyad, à Tanger.