Espagnol accusé de pédophilie à Tanger: la DGSN s’en mêle

La police judiciaire de Tanger a diligenté, mardi, une enquête judiciaire sous la supervision du parquet compétent au sujet d’accusations portées contre un ressortissant espagnol, âgé de 39 ans, pour son implication présumée dans une affaire d’escroquerie et harcèlement sur mineur.

Dans un communiqué, la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) indique que le service préfectoral de la police judiciaire de Tanger a reçu une plainte déposée par deux individus, l’un Marocain et l’autre Français, prétendant être victimes d’escroquerie de la part du mis en cause qui leur avait demandé des contributions financières à caractère social au profit d’une association, tout en leur remettant des certificats honorifiques qui sont avérés falsifiés.

Le suspect fait également l’objet d’une plainte déposée par un jeune marocain de 20 ans, qui l’accuse notamment de viol en 2014 alors qu’il était encore mineur et pensionnaire d’un établissement de bienfaisance, selon la même source. Le prévenu a été placé en garde à vue à la disposition de l’enquête menée sous la supervision du parquet compétent, afin d’élucider les tenants et aboutissants de cette affaire, conclut le communiqué.

Lire aussi: Tanger: un Espagnol au coeur d’un scandale de pédophilie

S.L. (avec MAP)

Articles similaires

Suggestions d’articles

Maroc-Gabon: les Lions déçoivent encore (VIDEOS)

Le Maroc s'est incliné (2-3) face au Gabon lors d’un match amical disputé ce mardi soir au Grand stade de Tanger