Es-Semara: en panique, une femme appelle le 19

Les éléments de la police relevant du district provincial de la ville d’Es-Semara ont arrêté, ce mardi, trois individus aux antécédents judiciaires pour leur implication présumée dans une affaire de coups et blessures ayant entraîné la mort.

Les services de sécurité avaient été alertés sur la ligne téléphonique 19 par une femme qui a affirmé que son compagnon a été victime de coups et blessures à l’aide de l’arme blanche qui lui ont été infligés par les suspects qui étaient en état d’ébriété, indique la DGSN, précisant que les éléments de la police se sont rendus sur la scène de crime où a été trouvée la personne poignardée, qui a rendu l’âme lors de son transfert à bord de l’ambulance à l’hôpital.

Les recherches et les investigations menées ont permis d’arrêter les trois mis en cause et la saisie de l’arme blanche utilisée dans ce meurtre, ajoute la même source, notant que les investigations ont révélé que ce crime est du à un différend entre ces individus qui ont agi sous l’effet de l’alcool.

Les trois prévenus ont été placés en garde à vue à la disposition de l’enquête menée sous la supervision du parquet compétent pour élucider toutes les circonstances de cette affaire, conclut la DGSN.

S.L. (avec MAP)

Articles similaires

Suggestions d’articles

Du nouveau dans l’affaire de l’enfant violé et tué à Meknès

Les services de police avaient procédé, dimanche dernier, à la reconstitution du meurtre de l’enfant Réda, dont le corps avait été retrouvé dans un bâtiment abandonné à côté de l’espace Sahrij Swani.