Erramdani tacle (encore) Saad Lamjarred

Redouane Erramdani a encore décidé de tacler Saad Lamjarred. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que l’animateur de « Kafass Al Itiham » n’y est pas allé de main morte.

Saad Lamjarred a récemment sorti une chanson dédiée au roi Mohammed VI, à l’occasion de l’anniversaire du Souverain. Un geste qui a été très apprécié par les fans du chanteur marocain. Cependant, cela n’a pas été le cas du journaliste et animateur marocain Redouane Erramdani. Ce dernier n’a pas manqué de tirer à boulets rouges sur Lamjarred, via sa story Instagram.

« Tu es poursuivi dans une affaire de viol et ton innocence n’a toujours pas été prouvée, je trouve que c’est inapproprié de faire une chanson pareille pour toi. Tu devrais plutôt prouver ton innocence et trouver une solution à tes problèmes », a-t-il lancé.

La chanson de Saad Lamjarred dédiée au roi Mohammed VI intitulée, « Maak ya Malikna », a dépassé les 500.000 vues sur Youtube. Rappelons que l’interprète de Ghazali est toujours poursuivi en France pour une affaire d’agression sexuelle.

L’année dernière, Erramdani avait déjà attaqué le chanteur en disant qu’il devait « se faire soigner », ce qui avait provoqué un tollé sur les réseaux sociaux. « Saad Lamjarred a besoin d’être secoué, pas d’être consolé, d’autant plus qu’il est désormais considéré comme une véritable icône représentant le Maroc », a-t-il martelé.

Erramdani avait également dit que « plusieurs proches de Saad affirment que le chanteur souffre de véritables problèmes psychiques et qu’il a besoin de se faire soigner!  Je dis cela par amour pour Saad Lamjarred. Lorsqu’il a été libéré la première fois, plusieurs fans ont exprimé leur joie et l’ont défendu. Finalement, il a été impliqué dans une seconde affaire de viol », avait précisé l’animateur. Le principal concerné n’a jamais répondu à ces attaques.

K.B.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Casablanca: Abdeladim Chennaoui inhumé au cimetière Chouhada (VIDEO)

L'artiste marocain Abdeladim Chennaoui a rendu l’âme, vendredi soir à Casablanca à l'âge 85 ans, des suites d'une longue maladie, a indiqué le Syndicat marocain du théâtre et des travailleurs du cinéma et de la télévision.