Epidémie: alerte maximale aux frontières maroco-algériennes

Les autorités sanitaires en Algérie ont déclaré l’état d’urgence maximale dans certaines villes situées aux frontières avec le Maroc à cause du virus du Nil occidental qui vient de toucher la Tunisie.

Selon Al Massae, 19 wilaya, dont Tlemcen, à 70 km d’Oujda, ont reçu des notes afin d’alerter d’urgence lorsqu’un cas présente des symptômes similaires à ceux de la méningite afin de subir les examens nécessaires. Les deux maladies présentent, en effet, les mêmes signes.

Le ministère algérien de la Santé a également déclenché un protocole de prévention contre les risques de cette maladie et mis en garde les responsables des hôpitaux et les établissements médicaux publics contre toute négligence, les appelant renforcer les dispositifs de surveillance afin que le pays ne soit pas touché.

Rappelons que le choléra a tué en août 2018 deux personnes en Algérie. Le 8 septembre, le pays a annoncé que l’épidémie est considérée comme finie, assurant que la source de contamination a été identifiée et traitée à Oued Beni Azza, dans la Wilaya de Blida.

Le Maroc, pour sa part, avait pris une batterie de mesures préventives à travers le renforcement des dispositifs de surveillance et de vigilance épidémiologique sentinelle des gastro-entérites aiguës et de surveillance des toxi-infections alimentaires, ainsi que la consolidation des mesures de contrôle sanitaire au niveau des frontières, en particulier dans les aéroports accueillant les passagers en provenance d’Algérie.

Noura Mounib

 

 

 


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco



Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page