Entrave du cortège royal à Rabat: le père du mineur libéré se confie

Le père du mineur qui avait entravé le cortège royal lors de la visite du Pape François au Maroc a réagi à la libération de son fils. «Je n’imaginais pas qu’il allait être libéré aussi rapidement. Ma femme, en apprenant la nouvelle, a été également surprise puisque tout le monde croyait que mon fils allait être condamné. Je remercie vivement le roi Mohammed VI», a-t-il confié, non sans émotion, à Le Site info.

Et d’ajouter : «Mon fils a failli être incarcéré à cause de moi. Il a tenté de s’approcher de la voiture royale pour présenter une doléance au roi Mohammed VI à propos de notre situation sociale précaire et de notre état de santé».

Par ailleurs, Mohamed Ziyane, avocat du mineur, a indiqué que la Cour d’appel de Rabat a décidé lundi 15 avril de le poursuivre en état de liberté. «J’appelle le roi Mohammed VI à lui accorder sa grâce. Il faut penser à ses parents, pauvres et malades», a-t-il regretté.

Rappelons que le mineur qui avait perturbé le cortège royal, lors de la visite du Pape François au Maroc, a été remis en liberté lundi après-midi. Il était incarcéré à la prison locale El Arjat 2 de Salé.

Malgré les multiples mises en garde du ministère de l’Intérieur, le jeune homme de 17 ans avait approché, samedi 30 mars, le cortège royal qui traversait l’avenue Ibn Al Khatib à destination de la Tour Hassan dans la ville de Rabat.

La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) avait indiqué que le mineur, résidant à Salé, “tentait de s’approcher de la voiture royale pour présenter une doléance au roi Mohammed VI, relative à l’état de santé de ses parents”.

Le ministère de l’Intérieur avait démenti que quelqu’un ait bénéficié d’un quelconque avantage en entravant la circulation et le passage du cortège royal sur la voie publique, soulignant que de tels actes exposent la vie de leurs auteurs et la sécurité du cortège royal au danger, comme ils constituent un crime puni par la loi.

N.M.

 

 

 

Articles similaires

Suggestions d’articles

Remaniement: qui succédera à Anas Doukkali, ministre de la Santé?

L'imminent remaniement ministériel augure de plusieurs innovations, dont la réduction du nombre des ministres et la suppression des secrétariats d'Etat.