Enseignement privé: le retour imminent du “professeur-miracle”

Sorti par la porte, il entre par la fenêtre! C’est le “professeur-miracle” qui revient à ses premières amours: les leçons de soutien. Interdit d’exercer par les autorités locales casablancaises, El Mehdi Maniar avait vu également son établissement fermer sur décision du ministère de l’Education nationale. Mais ces décisions ne l’ont point empêché de revenir à la charge.

Dans une publication sur son compte Instagram, le “professeur-miracle” révèle qu’il reprend du service, ce jeudi, au sein d’un établissement, à Casablanca, avec des lycéens de deuxième année du baccalauréat.
De même que Maniar invite ses “followers” sur Instagram, au nombre de quelque 487, à répondre présent et à suivre ses cours, en précisant que la note obtenue à l’examen régional “importe peu”.

A rappeler que les autorités de la capitale économique avaient décidé la fermeture de l’institut de l’enseignant , ainsi que ses annexes, il y quelques mois de cela. De même qu’un précédent communiqué du MEN avait expliqué que la décision de la fermeture précitée était survenue après le constat de commissions régionales mixtes des établissements privés et des centres d’enseignement des langues. Lequel constat faisait état de l’absence d’autorisations préalables et obligatoires requises, permettant à El Mehdi Maniar d’exercer légalement le métier d’enseignant. Le ministère de tutelle avait aussi assuré qu’il ne manquerait pas de renforcer le contrôle et de prendre les mesures nécessaires à l’encontre des contrevenants et ce, dans l’intérêt des apprenants et de celui de leurs familles.

Le “professeur-miracle” avait défrayé la chronique sur les réseaux sociaux par ses méthodes “bizarres” d’enseigner à des lycéens de première et de deuxième années du baccalauréat. Et il était parvenu à être un personnage incontournable sur Facebook à cause ( ou “grâce”) de sa méthodologie originale.

Larbi Alaoui

Articles similaires

Suggestions d’articles

Le roi Mohammed VI a écrit au président du Chili

Le Souverain saisit cette occasion pour exprimer sa profonde satisfaction des relations d'amitié solides unissant le Royaume du Maroc et la République du Chili