Enseignement au Maroc: pourquoi le passage en distanciel est (pour l’instant) exclu

Alors que la situation épidémiologique continue de s’aggraver, le risque de fermeture des établissements scolaires inquiète plusieurs Marocains, les parents en particulier.

Une source fiable du ministère de l’Education nationale a ainsi tenu à rassurer, indiquant que l’hypothèse de passer à l’enseignement à distance est, pour l’instant, exclue. Cette source explique que la situation épidémiologique, bien qu’elle soit critique, ne nécessite pas encore une telle mesure drastique.

«Les responsables du MEN surveillent de très près l’évolution de la situation dans les établissements scolaires, en collaboration avec les autorités locales et sanitaires. D’après le premier constat, le taux d’élèves contaminés n’est pas inquiétant», précise-t-on.

Et d’ajouter que la décision de fermer certains établissements scolaires pendant une semaine et le passage au distanciel est une bonne décision, rappelant que la généralisation de la fermeture sur tout le territoire serait injuste alors que la situation est stable dans plusieurs régions du Maroc, à l’instar de Dakhla-Oued Dahab. «Sur 8 millions d’élèves au niveau national, 2596 seulement ont été infectés par le covid et sur 11685 établissements scolaires, 36 ont été fermés», souligne notre source.

On apprend également que les régions qui ont enregistré le plus de contaminations parmi les élèves sont Casablanca-Settat et Rabat-Salé-Kénitra. Cette hausse des cas a été constatée après les vacances scolaires. «C’est tout a fait normal», estime la même source.

N.M.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page