Enseignants contractuels: Amzazi jette de l’huile sur le feu

Les manifestations protestataires des enseignants contractuels, dont certaines ont été violemment réprimées par les forces de l’ordre, n’ont-elles pas trouvé une oreille attentive de la part du ministère de tutelle.

Il semblerait bien que non d’après la dernière sortie de Saïd Amzazi, lors de la conférence de presse, tenue hier, mercredi. En effet, le ministre de l’Education nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique persiste et signe et veut maintenir le recrutement par contrat des enseignants concernés. Alors que ces derniers souhaitent pouvoir être intégrés dans la fonction publique.

Aussi, dans une déclaration à Le Site Info, Abderrazak El Idrissi a-t-il tenu à exprimer les sentiments de déception et de colère que les enseignants contractuels ressentent avec une grande amertume. Le secrétaire général national de la Fédération nationale de l’enseignement (FNE) s’étonne que le ministère de tutelle, au lieu de trouver une solution adéquate à la problématique posée, s’évertue à se dérober et privilégie la fuite en avant.

El Idrissi ajoute qu’il ne comprend pas que le ministre prétende qu’il n’y ait pas de dialogue avec la coordination syndicale, « comme s’il y en avait un avec les syndicats eux-mêmes! », martèle-t-il.

« A mon sens, les récents propos du ministre ne font que compliquer davantage la situation actuelle », conclut le secrétaire général national de la FNE.

Larbi Alaoui (avec Rim Tebaa)



Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page