Enquête judiciaire autour d’un engrais très spécial pour pastèques

Un agriculteur de la région de Chichaoua au sud de Marrakech a trouvé la meilleure formule pour faire baisser les coûts de production de ses pastèques et générer le maximum de profit. Il a en effet commencé à utiliser des excréments humains comme engrais pour faire pousser ses pastèques. Tout allait dans le meilleur des mondes et la récolte était imminente.

L’agriculteur commençait déjà à faire ses calculs et à se frotter les mains bénissant Dieu de l’avoir inspiré et guidé vers cet engrais magique et surtout gratuit. Mais les vents ont tourné dans le sens propre du terme. Il y a quelques jours, des vents de l’est ont commencé à balayer la région entraînant avec eux des odeurs nauséabondes qui ont envahi l’air des douars environnants. Des odeurs tellement insupportables, que les habitants se sont adressés aux autorités les avisant de la situation. Des plaintes ont été déposées auprès de la brigade de la gendarmerie et le procureur a ordonné d’ouvrir une information judiciaire à ce sujet.

Une unité de la gendarmerie s’est rendue sur place dont les éléments ont été obligés de se boucher le nez, alors que des ouvriers leur remettaient des échantillons de l’engrais en question et de la terre. Ceux-ci ont été envoyés au laboratoire central de la gendarmerie de Rabat pour analyse. Quant au propriétaire qui a été convoqué à la brigade, il ne s’est pas encore présenté pour les besoins de l’enquête puisqu’il ne se trouvait pas dans la province de Chichaoua.

Au fait quelle est la différence entre la bouse des vaches et lesdits excréments ?

S.L.

Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page