Encore un homme politique algérien qui s’en prend au Maroc (VIDEO)

Accuser le Maroc de tous les torts, c’est décidément devenu une habitude chez les politiques algériens. Après l’épisode Messahel, dont on retient la dorénavant célèbre petite phrase « Et ça tout le monde le sait », cette fois-ci, c’est au tour du président du Tajamou Amel al Djazair (TAJ), Amar Ghoul, de s’en prendre au Royaume.

Lors d’un point presse tenu samedi dernier, l’homme politique algérien a été tout sauf tendre avec le Maroc, l’accusant d’inonder son pays de drogues.

« Si l’on compare les relations économiques et les échanges commerciaux entre les deux pays, on conclura que le Maroc est le grand gagnant dans l’affaire », a-t-il déclaré.

Et d’ajouter: « Ils prennent notre huile, notre farine, notre sucre et tous les produits alimentaires que nous payons en milliards de dollars chaque année, et en contrepartie, ils nous envoient le cannabis et les drogues ».

Monsieur Ghoul ne s’est pas arrêté là. Il a même évoqué l’épineux dossier de la migration. « Ils rassemblent des migrants africains et non-africains et les renvoient chez nous et disent par la suite que l’Algérie refuse les migrants. Leur représentant à l’ONU se plaint ensuite de notre pays », a-t-il affirmé.

« Notre histoire avec le Maroc, c’est: ‘Il m’a frappé et a pleuré; il m’a devancé et s’est plaint de moi' », a-t-il conclu.

Rappelons quand même que l’ONU a récemment exhorté l’Algérie à arrêter l’expulsion de migrants africains vers le Niger…

S.L.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page