Emirats: la Marocaine Mariam Hussein réagit au verdict en appel

La Cour d’appel de Dubaï a condamné l’actrice marocaine Mariam Hussein à une expulsion définitive des Emirats Arabes Unis et a revu à la baisse sa peine de prison, passant ainsi de trois mois à un mois. La jeune femme a été accusée d’avoir eu des rapports sexuels avec un rappeur lors des célébrations du Nouvel an.

Le tribunal a également acquitté le journaliste émirati Saleh El Jasmi, condamné précédemment à verser une amende de 50.000 dirhams émirati pour diffamation.

Quelques minutes après l’annonce du verdict, Mariam Hussein a dénoncé la décision de la justice. « On dirait que j’ai commis un meurtre. Que Dieu me rende justice et punisse tous ceux qui s’immiscent dans ma vie privée », a écrit l’actrice sur son compte Instagram.

L’affaire avait éclaté en 2018 entre Mariam Hussein et le journaliste émirati Saleh Al Jasmi. Ce dernier avait décidé de poursuivre l’actrice marocaine après avoir reçu et diffusé une vidéo d’elle en pleins ébats. De son côté, l’avocat de la jeune femme avait affirmé via son compte Twitter que la décision d’exclure sa cliente des Emirats Arabes Unis était “arrangée à l’avance”.

N.M.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Covid-19: nouveaux cas, guérisons, morts…les derniers chiffres du ministère

Voici les principaux points de la déclaration donnée, vendredi, par le coordonnateur du Centre national des opérations d’urgence de santé publique au ministère de la Santé, Mouad Mrabet, sur la situation épidémiologique du coronavirus au Maroc en 24H.