El Othmani interpellé sur les événements de samedi soir

Samedi dernier, à Rabat, les forces de l’ordre ont déployé deux canons à eau pour disperser les enseignants contractuels manifestant pacifiquement devant le siège du Parlement. Cette fois-ci, “ceux qui ont failli être prophètes” ont eu droit à une douche aux frais des autorités en plus de la bastonnade.

Et sur ce sujet que porte la question écrite adressée au chef de gouvernement par l’un des députés de la Fédération de la gauche démocratique (FGD). Ainsi, dans une correspondance, dont Le Site Info détient copie, Mustapha Chennaoui réitère le sentiment de colère et d’indignation de l’opinion publique marocaine face à l’intervention musclée des forces de l’ordre contre les manifestants.

“Les forces déployées selon les directives de votre gouvernement ont utilisé tous les moyens pour réprimer des enseignants contractuels manifestant pacifiquement pour revendiquer leurs droits. Cette intervention musclée a causé plusieurs cas d’évanouissement dans leurs rangs, alors que certains souffrent de coups, blessures et autres ecchymoses”, écrit le député FGD à Saâeddine El Othmani.

Et d’ajouter que les évènements de ce samedi noir constituent un précédent dangereux à l’encontre de l’enseignant que “vous auriez dû honorer au lieu de le réprimer de la sorte”. “Ce qui signifie, ajoute Mustaha Chennaoui à l’adresse du chef de gouvernement, que vous optez pour l’approche sécuritaire face aux mouvements sociaux et signe le recul de votre gouvernement en ce qui concerne les droits de l’Homme (…)”.

D’autres reproches ont été faits à El Othmani et à l’Exécutif, allant dans le même sillage que ce qui précède. Mustapha Chennaoui ne manque pas non plus d’interpeller le chef de gouvernement en lui posant les deux questions suivantes. “Quand donc seriez-vous à l’écoute des doléances légitimes des citoyens et toutes les parties revendiquant leurs droits à une vie digne? Quand cesseriez-vous de privilégier l’approche sécuritaire qui ne fait que compliquer la situation et exacerber les citoyens, surtout les jeunes, et n’augure rien de bon pour notre pays?”.

Larbi Alaoui et Mohamed Fernane

Suggestions d’articles

Le roi Mohammed VI a présidé une séance de travail à Rabat

Le roi Mohammed VI a présidé ce jeudi, au Palais Royal de Rabat, une séance de travail consacrée à la problématique de l'Eau.